Show simple item record

dc.contributor.authorMougeon, Raymond
dc.contributor.authorBeniak, Edouard
dc.date.accessioned2008-07-15T23:03:16Z
dc.date.available2008-07-15T23:03:16Z
dc.date.issued1995
dc.identifier.citationPrésence francophone, 46: 53-66
dc.identifier.issn0048-5195
dc.identifier.urihttps://yorkspace-new.library.yorku.ca/xmlui/handle/10315/1313
dc.identifier.urihttp://www.holycross.edu/departments/mll/website/index.html
dc.description.abstractLa tendance à ne pas réaliser I'accord en nombre entre Ie verbe et Ie sujet au pluriel 3 de I'indicatif présent et futur en français ontarien trahit-elle, de la part de locuteurs pour qui Ie français n'est pas ou plus une langue première, un manque de familiarité avec la morphologie des verbes qui présentent encore une forme distinctive à cette personne, ou reflète-t-elle autre chose? Telle est la double question à laquelle nous tentons de répondre dans la présente étude. S'il appert que Ie non-accord est dans I'ensemble symptomatique d'une simplification de la morphologie verbale, par contre, les quelques cas relevés chez les locuteurs pour qui Ie français demeure véritablement une langue première ne sont que des « détaillantes» épisodiques de la régie d'accord lorsque Ie sujet n'est pas porteur d'une marque explicite de pluralité.
dc.language.isofr
dc.publisherHoly Cross Publications
dc.rightsThis article was first published in Présence francophone, 46: 53-66.
dc.rights.urihttp://www.holycross.edu/departments/mll/pf/pf.htm
dc.subjectOntario
dc.subjectMinority Language Maintenance
dc.subjectSociolinguistic variation
dc.subjectFrench -- Ontario
dc.subjectFrench
dc.titleLe non accord entre sujet et verbe en français ontarien: un cas de simplification?
dc.typeArticle


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record